Shop More Submit  Join Login
×

:iconkahlan-lilith: More from Kahlan-Lilith


More from deviantART



Details

Submitted on
May 1, 2010
File Size
4.3 KB
Link
Thumb

Stats

Views
196
Favourites
3 (who?)
Comments
7
×
À A., qui a renoncé à la vie, et à Z., qui a renoncé à la mort.


     Cette fois, je ne me raterai pas.
Je suis comme toujours seul dans mon minuscule appartement. Minuscule et vide, comme mon existence. Et tout le monde s'en fout.
Mais où sont ces putains de ciseaux ? Je n'ai ni amour, ni amis, ni travail. Ma famille ? Elle a honte de moi car je n'ai pas réussi à faire de brillantes études et à devenir médecin, avocat, ou n'importe quel métier particulièrement valorisant. Faire des reproches constants au mauvais cheval sur lequel vous avez parié ne sert qu'à l'enfoncer plus vite dans la tombe. Ce n'est pas ma faute si je suis un raté.
Ha, voici les ciseaux libérateurs ! Je n'ai jamais été aussi heureux de vous voir !
Je sursaute soudain : c'était quoi, ce bruit ? … Je viens de comprendre : mon voisin de pallier écoute encore sa musique trop fort.
« Hey, hey, hey, hey stoopid…
- Je t'emmerde, je réponds avant de réaliser que je suis en train de parler à une chaîne hi-fi.
J'éclate de rire devant ma bêtise : oui, c'est vrai, je suis stupide. Est-ce vrai qu'il vaut mieux être dans un bain quand on se coupe les veines ? ... Peut-être que ça me permettrait de mourir plus confortablement, au chaud. Bon, une fois mort, je m'en fouterai bien d'être bien installé ou de n'avoir pas fait de taches sur le tapis, mais je risque d'attendre la délivrance un long moment alors mieux vaut passer mes derniers instants aussi agréablement que possible…
Pourquoi a-t-il faut-il que mon voisin ait choisi ce jour-là pour faire hurler sa musique ? Et pourquoi personne, moi compris, n'ose jamais aller lui demander de baisser un peu le volume ?
La chanson continue alors que j'entre dans la salle de bain, pose les ciseaux à côté du lavabo et ouvre les robinets de la baignoire.
- Hey stoopid, what ya tryin to do ?
- J'essaie d'en finir, ça ne se voit pas? Je réponds au chanteur invisible.
Je dois tout de même avouer que l'air est assez entraînant… durant le refrain suivant je me surprends même a faire un duo avec cette voix venue de par-delà le mur. Elle me dit quelque chose bien que je sois certain de n'avoir jamais entendu ce morceau auparavant. J'aime bien le son des guitares.
- (…) They win you lose !
Ils gagnent, tu perds… Comment ça ? Qui gagne ? Le reste du monde ? Ma famille ? Mes anciens amis qui m'ont tous laissé tombé les uns après les autres ? Les pompes funèbres?
- This ain't your daddy talking / you know, I know / your story ain't so shoking
- Qu'est-ce que tu en sais?
- Blow some steam / C'mon and scream! »
Je ne peux m'empêcher ensuite d'hurler de toutes mes forces comme pour exorciser ce qui m'a poussé à faire plusieurs tentatives de suicide.
Le volume de la musique baisse soudain ; le voisin a du penser qu'elle me gênait… Non, surtout n'arrête pas le disque !
Je coupe les robinets, abandonne les ciseaux et cours hors de mon appartement vers celui d'à côté. J'ai compris ce que cette chanson voulait dire. They win, I lose : j'ai plus à perdre qu'à y gagner en me tailladant le poignet. Pas question de donner raison à ceux qui pensent que je ne suis qu'un bon à rien incapable de faire face aux problèmes de la vie : il faut se battre.
Toc, toc, toc. Il ouvre sa porte presque aussitôt.
« Bonsoir, dit-il, c'est à cause de la musique ? Je viens de baisser le volume il y a quelques secondes.
Dans un élan de reconnaissance absolue, sans réfléchir une fraction de seconde, je le prends dans mes bras et déclare chaleureusement :
- Merci ! Merci mille fois ! Vous m'avez sauvé la vie ! Surtout ne baissez plus jamais le volume !
Mon voisin se dégage doucement, ne comprenant visiblement pas ce qu'il se passe. C'est normal, en même temps…
- Pardon ?
- Votre musique – la chanson que vous venez de passez… Elle m'a fait renoncer à… oh, ça me semble si stupide à présent ! J'allais me tuer…
- Je comprends mieux. Dans ce cas, ce n'est pas moi qu'il faut remercier… (Il m'invite à entrer) C'est la musique, pas seulement celle-ci, mais en général. Car la musique mérite que l'on soit vivant pour l'écouter et la jouer. »
La chanson citée dans le texte est bien évidement Hey Stoopid, d'Alice Cooper.
Add a Comment:
 
:iconsavanasart:
SavanasArt Featured By Owner Nov 10, 2011  Hobbyist Traditional Artist
Wow c'est génial!! J'adore! :D
Reply
:iconkahlan-lilith:
Kahlan-Lilith Featured By Owner Nov 10, 2011
Merci :hug: Cette histoire est très importante pour moi :hug:
Reply
:iconsavanasart:
SavanasArt Featured By Owner Nov 10, 2011  Hobbyist Traditional Artist
de rien ^^
Reply
:iconkahlan-lilith:
Kahlan-Lilith Featured By Owner Nov 10, 2011
Freeeeeeee huuuuugs!!!!!! :tighthug:
Reply
:iconsavanasart:
SavanasArt Featured By Owner Nov 10, 2011  Hobbyist Traditional Artist
:hug:
Reply
:iconkahlan-lilith:
Kahlan-Lilith Featured By Owner Nov 10, 2011
:icondeathhugplz:
Reply
:iconsavanasart:
SavanasArt Featured By Owner Nov 11, 2011  Hobbyist Traditional Artist
^^
Reply
Add a Comment: